inshot 20240628 214104347

Ce sifflet arbitral de Jacquemain Shabani, fait lever plusieurs voix çà et là et c’est le cas d’un citoyen congolais, juriste de formation sous anonymat qui estime que :

« Le télégramme du VPM à l’intérieur ordonnant la surséance de la cérémonie d’investiture des ministres provinciaux à l’APK est inconstitutionnel et lourd des conséquences sur les plans politique, juridique, institutionnel, social et économique ».

Il enchaîne, : « Cet acte du VPM appelle les observations suivantes :

  1. Violation de l’article 198 de la constitution ;
  2. Violation de la loi sur la libre administration des provinces ;
  3. Création d’une crise institutionnelle artificielle et inutile entre l’État et la ville ;
  4. Perturbation du bon fonctionnement des institutions provinciales;
  5. Grèvement des finances de la ville ( déjà modiques) parce qu’il faut convoquer une session extraordinaire ;
  6. Pauvreté juridique du télégramme du VPM, car non motivé ;
  7. Gestion des affaires de l’État dans les réseaux sociaux en faisant fuiter le télégramme alors qu’aucune institution de la ville n’a été formellement notifiée;
  8. Mauvaise direction du télégramme parce qu’il a été adressé au gouverneur qui n’est pas le président de l’Assemblée provinciale ;
  9. Risque des troubles sociaux, car il y avait une foule nombreuse des militants qui attendaient l’événement ;
  10. Conclusion délibérée dans le chef du VPM entre l’arrêté portant nomination des ministres et celui portant nomination des commissaires généraux.
    Conclusion : Soyez rassurés, l’investiture aura bel et bien lieu.
    La loi et le peuple sont de notre côté. On ne va pas reculer. Car, le faire c’est renoncer à notre pouvoir ». A-t-on recueilli !
Partager cet article :
Lire aussi  Gabon - Élection présidentielle : Connexion internet coupée, Albert 𝗢𝗻𝗱𝗼 𝗢𝘀𝘀𝗮 𝘀'𝗮𝘂𝘁𝗼𝗽𝗿𝗼𝗰𝗹𝗮𝗺𝗲 𝗽𝗿é𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 élu