inshot 20240710 190905434

À titre de rappel, Antoine-Christophe Agbepa Mumba, dit Koffi Olomidé avait reçu mercredi 9 février 2023 un passeport diplomatique en sa qualité d’ambassadeur de la culture congolaise.

Oubliant qu’il était ambassadeur culturel de la République Démocratique du Congo, Koffi Olomide s’est exprimé comme s’il n’était pas un leader d’opinion le plus en vue.

Faut-il retirer à Koffi Olomide le passeport diplomatique ?

Cette question semble ne pas sillonner dans les locaux des corps diplomatiques congolais, quant au vu et au su des critères et attributions d’un corps diplomatique digne de ce nom.

Lire aussi  Kinshasa-C'est confirmé : Dadju en concert ce samedi au Shark club

Dans l’entre-temps, suite à ses déclarations controversées, lui et son intervieweur, Jessy sont convoqués par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) pour apporter leurs moyens de défense.

Jessy a-t-il réellement perdu son boulot ?

Mais avant cela, Jessy Kabasele écope d’une suspension préventive par sa hiérarchie, suite à l’une de ses questions posée à Koffi, qu’il n’a pas su le recadrer, tout en le laissant remettre en cause la guerre d’agression dont est victime la République Démocratique du Congo par le Rwanda.
Sur les réseaux sociaux, les internautes parlent d’un va-vite de la part de Jessy, qui semblerait avoir perdu son gagne-pain par mégarde.

Les dires venimeux de Koffi Olomide se résument en ces quelques mots :

« Il n’y a pas de guerre. Nous sommes tapés. On nous gifle. On fait de nous ce qu’on veut. J’ai vu les camions de ces gens-là qui viennent tranquillement et personne pour les empêcher. J’ai vu que nos militaires vont à la guerre à moto. J’ai des larmes. Il n’y a pas de guerre. On nous traite comme des enfants. La guerre, c’est quand on tire, nous nous répliquons ».

Lire aussi  Koffi Olomide pourrait se produire en Europe sans inquiétude, il vient d'obtenir les assurances sécuritaires...

Il a ajouté : « L’Ukraine est en guerre. Zelensky se débrouille et lance même des bombes. Ces gens-là entrent et les habitants filment. Ils nous prennent notre pays. Nos mamans se plaignent. Est-ce qu’il y a quelqu’un pour les écouter ? Est-ce qu’un responsable ému peut changer quelque chose dans son comportement d’autorité ? Ça fait combien de temps que c’est comme ça ? Regardez même à Kinshasa. Regardez les embouteillages, les désordres routiers. Pourquoi il n’y a pas de sanction ?» A-t’il sapé les efforts des autorités !

Jessy Kabasele a pour sa part réagi sur son compte X, ex twitter en ces quelques lignes :

« Les propos tenus par nos invités dans LE PANIER ne nous engagent pas. Nous tenons à nous désolidariser des propos de MR KOFFI OLOMIDE dans l’émission du Samedi 6 Juillet 2024 sur la guerre à l’Est de la RDC ».

L’intervieweur congolais : « Un journaliste doit-il se justifier des propos tenus par son invité ou payer les pots cassés ? »

Partager cet article :